« Les jeunes diplômés subissent la crise… l’Apec se mobilise avec le Booster Tour 09 ! | Accueil | Comment les entreprises apprivoisent le Web 2.0 »

05/11/2009

Le nouveau DSI : un acteur complet impliqué dans les grandes décisions de l’entreprise

Mais au fait que deviennent les DSI ? Dans le monde du 2.0, beaucoup essayent de faire sans eux , mais aujourd'hui leur rôle a largement évolué. Une étude récente d’IBM, menée auprès de plus de 2500 DSI à travers le monde, pointe les nouveaux challenges qu’ils ont à relever, les différentes facettes de leur métier et propose une typologie leur permettant d’améliorer leur efficacité.

Cio_hero_930x300 Dans un environnement fortement évolutif, quel est l’impact des DSI sur l’ensemble de l’organisation des entreprises ?

Las de leur étiquette d’experts en technologies de l’information (IT) ou d’éternels chasseurs de gaspi, les DSI redéfinissent leur rôle : de plus en plus reconnu comme un pivot du comité de direction, un DSI accompli fait preuve de flexibilité, il participe aux changements de l’entreprise, s’implique dans ses problématiques business, il a donc aujourd’hui plus un rôle de stratège que d’expert technique.

Les DSI actuels passent 55% de leur temps à stimuler l’innovation : impulsion de projets innovants, implémentation de nouvelles technologies, management de projets orientés business et non uniquement technologiques. Ils consacrent les 45% restants à la gestion de l’environnement techno : réduction des coûts, limitation des risques informatiques, optimisation de l’automatisation afin de réduire les coûts globaux de l’entreprise.

À l’unanimité, ils déclarent que certaines de leurs priorités peuvent sembler s’entrechoquer : Comment soutenir la création de nouveaux services tout en évitant la désorganisation des services existants ? Comment réduire les coûts tout en améliorant les services ? Comment concilier les impératifs du business et la nécessité de fournir un support technique de haut niveau ?


Un rôle complémentaire mais parfois contradictoire 

« Nous ne sommes pas des magiciens, non, mais des jongleurs, oui, certainement », résume un DSI du secteur de l’électronique.

Le succès d’un DSI tient à sa faculté à combiner différents rôles, qui, s’ils peuvent sembler contradictoires, sont pourtant complémentaires. Il doit donc être à la fois visionnaire et pragmatique, créateur de valeur et chasseur de coûts, un leader qui développe le business et un expert des SI.

 

En intégrant toutes ces dimensions, le DSI peut atteindre ses principaux objectifs : concrétiser l’innovation, augmenter le ROI des Systèmes d’Information, étendre son influence à l’ensemble de l’entreprise.

 

Concrétiser l’innovation 

Pour rendre l’innovation tangible, les plans ne suffisent pas, il faut aussi des bases solides en termes de moyen.

Lorsqu’il est visionnaire, le DSI met à l’ordre du jour les nouvelles technologies pouvant améliorer le business. Mais il lui faut composer avec le pragmatique qui lui rappelle la réalité de l’entreprise et préfère opter pour l’amélioration de la productivité des outils déjà en place ; une façon d’accorder plus de temps et de budget à l’innovation.

 
Augmenter le ROI des SI 

Utiliser les SI pour créer plus de valeur dans l’entreprise est indispensable, c’est possible par la maîtrise de leurs coûts et l’amélioration leur efficacité. Le créateur de valeur trouve de nouveaux moyens pour aider clients et entreprise à mieux utiliser les données. Son homologue le chasseur de coûts se concentre sur la gestion des budgets et des processus qui permettent d’éliminer ou de réduire les coûts.


Étendre son impact à l’ensemble du business

Pour augmenter son impact sur l’ensemble d’une organisation, le DSI doit maîtriser autant les questions commerciales que techniques. En tant que leader, et avec les autres managers, il contribue aux initiatives de développement et aux changements culturels de l’entreprise. En tant qu’expert, il s’attache à motiver son équipe et à améliorer les performances des SI.

 

Ajuster les combinaisons : une seule à la fois 

Il n’est pas surprenant que les DSI aient à concilier des points de vue différents, mais l’étude IBM révèle qu’ils peuvent être plus efficaces au quotidien. Certains DSI expérimentés ont même reconnu être plus efficients dans deux des six rôles du DSI. Pourtant, chaque rôle a son importance.

Personnalité, conditions macro-économiques et locales propres à chaque activité, caractéristiques organisationnelles, compétences propres des DSI, leurs aspirations… autant de facteurs qui déterminent le choix d’un rôle plutôt que l’autre.

En dépit de ces multiples critères, le rapport d’IBM révèle que la clef du succès réside dans l’implication des DSI dans des projets à haute-valeur ajoutée soutenus par leur hiérarchie (organisation).

 

Innover réellement grâce au visionnaire et au pragmatique

Le visionnaire contribue à la stratégie de l’entreprise et étudie la façon dont les nouvelles technologies peuvent dynamiser l’innovation. Champion de l’innovation, il booste l’intégration de la technologie dans le business et accroît l’influence du DSI.

Le pragmatique prépare le terrain pour accueillir l’innovation. Il permet à l’entreprise de concrétiser sa vision et fait travailler les gens ensemble en s’appuyant sur leurs compétences de base.

 

-     Vous intéressez-vous à la façon dont les technologies émergentes et innovantes peuvent servir à découvrir des opportunités de business dans votre secteur d’activité ?

-     De quelle façon des partenariats avec des tiers vous permettraient d’augmenter le temps que vous consacrez à l’intégration de l’innovation dans votre activité ?

-     Comment pouvez-vous élargir l’usage des outils collaboratifs et de communication pour améliorer les connaissances de vos salariés et de vos partenaires ?

-     Afin de partager votre expérience avec vos pairs et de les inciter à suivre votre exemple, avez-vous mesuré les résultats obtenus après la mise en place de nouveaux outils ?

 

 

Augmenter le ROI grâce au créateur de valeur et au chasseur de coûts

Le créateur de valeur conçoit des solutions par une meilleure compréhension des besoins clients pendant que le chasseur de coûts veille au gaspi.

Le créateur de valeur fait parler les chiffres, trouve de nouveaux moyens d’atteindre les clients, améliore l’intégration et la transparence. Le chasseur de coûts standardise pour économiser, centralise les infrastructures, donne la priorité à la réduction des coûts.
  •  Que pouvez-vous mettre en œuvre dans l’entreprise pour obtenir un ROI maximum ?
  •   Mettez-vous en place des synergies afin de recueillir les informations pertinentes et de profiter d’autres points de vue ou pratiques créateurs de valeur ?
  • Comment pouvez-vous tirer parti des expériences des concurrents qui optimisent encore davantage le business et les processus des SI ?  
  • Si vous succédiez à vous-même, quelles principales actions engageriez-vous pour augmenter de 20% la performance de vos investissements SI (ou IT) ?

 

Améliorer l’impact business des SI grâce au leader et à l’expert

Le leader/développeur de business comprend parfaitement les rouages de l'organisation et renforce les partenariats internes et externes. Il s’implique avec ses pairs dans des projets sortant du domaine strictement SI, il les présente et les évalue en termes financiers.

Un expert valorise son talent personnel et prône le renforcement des compétences au sein du service informatique. Il est à la pointe de l’état de l’art pour renforcer les systèmes d’information et les enrichir.

  • Avez-vous un réseau de contacts au sein de l’entreprise vous permettant d’élargir votre champ d’action au-delà des systèmes d’information ?
  • Comment pouvez-vous maintenir le dialogue entre les différents services de l’entreprise et le service informatique afin de mettre en commun leurs objectifs ?
  • Êtes-vous une référence dans au moins un domaine des systèmes d’information ?
  • Avez-vous un plan global et adaptable pour renforcer les compétences et les performances business grâce aux SI ?
  • La priorité de votre service informatique est-elle de protéger les données de l’entreprise et d’améliorer leur qualité ?

 

Gérer un double rôle à l'avenir 

En dépit de multiples enjeux, cette étude démontre que les DSI savent comment se concentrer sur leurs priorités et celles de l’entreprise. D’une seule voix, ils pointent les principales mesures à mettre en place pour les aider à atteindre leurs objectifs (innovation réelle, amélioration du ROI, influence augmentée).
Au fil du temps, IBM prévoit que les DSI évalueront  régulièrement leur rôle. Les combinaisons proposées offrent aux DSI une vision structurée de leurs différents rôles, de manière à déterminer sur lequel l’accent doit être mis et comment le faire.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451e4be69e20120a6ad91b8970c

Listed below are links to weblogs that reference Le nouveau DSI : un acteur complet impliqué dans les grandes décisions de l’entreprise:

Commentaires

SUIVEZ NOUS !

ALTAÏDE (Paris, San Francisco)

  • Conduire les sociétés françaises et américaines au succès!
    Recrutement et Conseil RH :
    • Executive Search: CEO, CTO, CFO, VP Sales, VP Marketing,..
    • Recrutement 2.0 : Ventes, Marketing, Developpement, R&D, Consulting,…
    • Conseil RH : Externalisation / Outsourcing RH, Team Building, Formation au Recrutement 2.0
    Bridging France and Silicon Valley :
    • Business Development for French/US companies
    • Assistance to French/US companies

ENTREPRENEURS