« Guide des erreurs à éviter dans un process de recrutement. | Accueil | Développeur Web : Réalisez votre rêve en rejoignant une des stars du web ! »

20/02/2007

Le Curriculum Vitae (partie 1 : le contenu)

Le CV n’est pas mort ! Il reste l’élément essentiel d’une recherche d’emploi.
Le « bon » CV c’est d’abord un CV clair où le recruteur va vite à l’essentiel. Il doit pouvoir très vite identifier vos coordonnées, formation, et expérience principale. Votre objectif est d’obtenir un rendez-vous, pas de raconter votre vie !
Nous ne parlerons pas de la rédaction du contenu lui-même, mais des principales bévues à éviter :

- faire un CV sans stratégie claire : avant de vous lancer dans la rédaction de votre CV faites un bilan personnel et définissez vos attentes pour votre prochain job. Une fois cela fait, vous aurez les idées beaucoup plus claire pour choisir ce qui va être important ou non à mettre dans votre CV pour donner envie à votre futur employeur de vous contacter.

- les coordonnées à la fin du CV : tous les recruteurs les cherchent en haut à gauche, pas ailleurs ! Vu aussi des CV sans coordonnées, le candidat les ayant mises dans le mail uniquement.

- l’équilibre des paragraphes : ils doivent être à l’image du temps passé dans chaque expérience. Erreur fréquente : la dernière expérience de 5 ans résumée en 5 lignes alors que la précédente d’un an seulement est développée sur 10. Autre classique : les CV de consultants en SSII où chaque mission est détaillée de la même manière que ce soit pour une durée de 15 jours ou d’un an. Résultat un CV où on se perd, car souvent très long du coup, et où rien ne ressort !

- l’étalement des formations : un Bac + 5 qui étale tous les stages de formation suivis en entreprise au point d’en mettre 7 ou 8 lignes. C’est bien de le signaler, mais vous pouvez le faire de manière synthétique en 1 ou 2 phrases.

- la litanie des stages ou toutes premières expériences : après 15 ans de carrière vos stages étudiants ou vos premiers jobs perdent beaucoup d’intérêt et peuvent vous faire apparaître comme manquant d’esprit de synthèse. Autre plus : cela permet de raccourcir le CV ou de gagner de la place pour développer un point plus récent. Cette erreur est fréquente sur les CV de candidats ayant quelques années d’expérience, car on rajoute chaque nouvelle expérience à partir du CV précédent, lui-même bâti au départ sur le CV de jeune diplômé où on étale ses stages pour démontrer son savoir faire. Conclusion : à chaque fois que vous avez à refaire un CV, repartez de zéro

- les CV « flash » : une ligne par job ! Cela a le mérite d’être synthétique mais laisse le recruteur sur sa faim. Souvent trouvée dans les CV de personnes faisant beaucoup d’intérim ou de missions de consulting. N’hésitez pas à regrouper plusieurs expériences (par exemple free lance comme développeur dans les sociétés X, Y et Z) et à détailler un peu votre rôle.

- les trous de CV inexpliqués : grossesse, arrêt pour élever ses enfants, reprise d’études, tour du monde à la voile,… indiquer toujours votre activité, cela évite les interrogations inutiles d’un recruteur. Truc : une période longue de chômage peut être remplacée par « projet personnel – projet de création - … » à condition que vous sachiez en parler en entretien.

- l’entreprise fantôme : Un recruteur n’est pas un Kompass ambulant, un nom d’entreprise ne lui suffit pas ! Une parenthèse à coté du nom avec l’activité, le site web, et quelques chiffres comme CA et nombre d’employés, fixeront tout de suite beaucoup plus. Procéder de même, le nom en moins, si vous souhaitez laisser anonyme l’entreprise où vous êtes encore en poste.

- le manque de chiffres : Vous cherchez à démontrer que vous êtes un super commercial soucieux de dépasser les objectifs… mais votre CV n’indique aucun résultat genre « 2006 : réalisation de 110% de l’objectif CA demandé » ? A votre avis que va penser le Directeur Commercial en face de vous ? Un ingénieur en développement peut indiquer la taille du projet en nombre de jours homme, ou ne nombre de lignes de codes. Il y a toujours moyen de faire sentir à un recruteur que vous êtes soucieux des objectifs quantitatifs ou qualitatifs demandés.

- les langues : à croire que les français sont tous bilingues en anglais ! Un peu de réalisme est le bienvenu. Cela peut vous éviter de vous déplacer pour rien : déjà vécu un « bilingue » ou « courant » qui ne décroche pas un mot pour un job où l’annonce précisait des relations quotidiennes avec le siège aux USA.

- la rubrique fourre tout, généralement appelée « loisirs » ! : Le recruteur n’est pas nécessairement intéressé par le fait que vous ayez visité 18 pays, fassiez 5 sports différents, retapiez votre maison de campagne, … Donc un peu de sobriété est la bienvenue.

De manière générale, une fois votre CV terminé, posez vous deux questions :

- Qu’est ce que je peux encore supprimer ?

- Est-il en adéquation avec ma cible de recruteurs? Si j’ai plusieurs cibles très différentes, créez deux ou trois CV adaptés à l’objectif visé.

technorati tags:

 

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451e4be69e200d8351aafad69e2

Listed below are links to weblogs that reference Le Curriculum Vitae (partie 1 : le contenu):

Commentaires

SUIVEZ NOUS !

ALTAÏDE (Paris, San Francisco)

  • Conduire les sociétés françaises et américaines au succès!
    Recrutement et Conseil RH :
    • Executive Search: CEO, CTO, CFO, VP Sales, VP Marketing,..
    • Recrutement 2.0 : Ventes, Marketing, Developpement, R&D, Consulting,…
    • Conseil RH : Externalisation / Outsourcing RH, Team Building, Formation au Recrutement 2.0
    Bridging France and Silicon Valley :
    • Business Development for French/US companies
    • Assistance to French/US companies

ENTREPRENEURS